Loi sur le renseignement : lettre à mon député

Le projet de loi sur le renseignement me déplaît profondément. Pour ne pas rester passif face à cette situation, j'ai décidé d'agir en contactant mon député. C'est une grande première pour moi ! Voici ci-dessous le contenu de mon message ...

Bonjour M. Jung,

Je me permet de vous contacter car vous êtes le député de ma circonscription et que je souhaite vous parler du projet de loi sur le renseignement qui va entrer en débat à l'Assemblée nationale lundi prochain {13 avril 2015}.

Je me suis un peu documenté sur la question et j'y ai réfléchi car je travaille moi même dans le domaine du web, domaine particulièrement exposé à ce projet de loi.

Je comprends les enjeux en question avec ce projet de loi mais j'ai bien peur que la réponse législative ne soit pas la bonne.

Il y a quelques années, Bruce Schneider, expert en sécurité informatique dissertait sur les mesures à appliquer pour se prémunir d'attaques terroristes dans un article très intéressant publié sur le site de CNN.

Dans son article il en venait à la conclusion simple qu'il n'était pas nécessaire de renforcer l'arsenal juridique ou d'instaurer de nouvelles mesures potentiellement liberticides dans nos sociétés car nos sociétés sont suffisamment résilientes pour faire face au risque terroriste. Et d'indiquer, dans une démonstration pleine de bon sens, que mettre en place tout un tas de mesures qui vont à l'encontre de nos idéaux démocratiques c'est faire le jeu du terrorisme.

Les terroristes cherchent à nous faire changer notre mode de vie, nos comportements, notre façon de penser car ils sont opposés à notre société. Une démocratie où le peuple peut penser librement, où le peuple peut s'exprimer, une société où il y a un espace de débat entre des idées contradictoire est la cible des terroristes car c'est un système dans lequel leurs idées extrêmes ne peuvent exister et prospérer. C'est un système dans lequel ils ne peuvent pas imposer leurs idées, que ce soit par la parole ou par la force.

Sous le coup de l'émotion des attentats de janvier 2015, vouloir mettre en place la loi Renseignement telle qu'elle est rédigée à l'heure actuelle, équivaut à donner raison aux terroristes et implémenter les mécanismes qui remettent en question nos idéaux démocratiques. Instaurer une surveillance généralisée d'Internet engendrera plus d'effets pervers que d'effets positifs :

  • utilisation d'outils de contournement par les personnes malhonnêtes, afin de parvenir à leurs fins criminelles ou terroristes
  • autocensure progressive de la population de manière générale, par crainte que son activité sur internet (même si elle n'est parfois que mue par de la curiosité) n'éveille des soupçons

Cette surveillance, du fait qu'elle est généralisée, est disproportionnée par rapport à l'objectif recherché : si le but n'est de se prémunir que d'une infime minorité de la population qui pourrait commettre des actes terroristes, pourquoi soumettre toute la population a une sorte de contrôle omniscient ? Ajouter une somme gigantesque de données à analyser sera-t-elle à même de nous permettre de repérer plus efficacement des terroristes ou bien consistera-t-elle juste à rajouter beaucoup de foin dans une botte où l'on cherche une aiguille déjà difficile à trouver ? (Lire à ce sujet cet article très intéressant sur la situation britannique sur cette même question)

Surtout, cette surveillance généralisée est la porte ouverte à des dérives bien plus graves. Sans contrôle par l'impartialité d'un juge et de l'institution judiciaire dans son ensemble, elle est susceptible d'être détournée à des fins partisanes, voire politique ou personnelle. Qui plus est, le risque est grand que ce système fasse l'effet d'une brèche : lorsqu'il sera en place depuis quelques années et que les émois de sa création seront derrière nous, il pourra donner naissance à une version encore plus intrusive et potentiellement liberticide. Le risque est ni plus ni moins de signer là l'acte fondateur d'une société proche de celle décrite dans 1984. Ayant lu récemment ce roman d'anticipation, je n'ai aucune envie que la société française en arrive là !

Pour toutes ces raisons je vous demande de voter contre le projet de loi présenté lundi.

Je vous remercie pour les quelques minutes que vois aurez pris à lire mon message.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://carnetdenotes.edern-appere.net/index.php?trackback/35

Haut de page