Laissons l'OTAN faire son oeuvre ...

Quelques nouvelles depuis Strasbourg en état de siège. Pour les plus distraits, Strasbourg est l'hôte du sommet qui célèbre les 60 ans du Traité de l'Atlantique Nord et de l'organisation - l'OTAN - qui en découle. Sont donc conviés à cette "petite fête" les chefs d'état des 28 pays membres de l'alliance nord-atlantique, au nombre desquels au compte un certain Barack Obama qui effectue par la même occasion sa première visite en France. Le sommet se déroule sur deux jours (vendredi 3 et samedi 4 avril) à Strasbourg, Kehl (la ville allemande frontalière, située à 5kms) et Baden-Baden.

Logistique

Ce sommet de l'Otan c'est une organisation impressionnante et une immense logistique : les évènements se déroulent sur deux lieux différents dans la ville. D'un côté le Wacken avec le Palais de la Musique et des Congrès.

Exif_JPEG_PICTURE

De l'autre le centre ville et plus particulièrement le parvis de la Cathédrale et le Palais Rohan.

Exif_JPEG_PICTURE

Bien entendu ces deux zones sont hermétiquement circonscrites pendant les deux jours du sommet, quand bien même ces zones sont habitées !

28 pays, 28 délégations, ça représente dans les 5000 personnes qui participent aux festivités, sans compter les forces de l'ordre. Conséquence, tous les hôtels de Strasbourg et des environs ont été pris d'assaut. A titre d'exemple, la délégation américaine a réservé ... les 245 chambres de l'hôtel Hilton. La rumeur veut même qu'elle ait même fait changer le mobilier pour le remplacer par du Roche-Bobois. Bilan de l'opération : 1 million d'euros.

Exif_JPEG_PICTURE

Ceci n'est cependant pas inhabituel puisqu'à chaque session au Parlement Européen tous les hôtels de la ville sont également entièrement bookés.

Forces de l'ordre

Toute cette concentration de personnalités diplomatiques d'importance ne pourrait avoir lieu sans une protection particulière. Et là, le moins qu'on puisse dire c'est que les choses ont été prises au sérieux. La presse parle de 9000 policiers et gendarmes côté français, 14 000 côté allemand + les forces militaires également engagées. Pour faire plus concret :

- on compte par dizaines les cars de CRS et gendarmes mobiles (comme ici, place Kleber, devant la Fnac)

Exif_JPEG_PICTURE

- on ne fait plus un pas en centre ville sans croiser un policier

Exif_JPEG_PICTURE

- des hélicoptères (par paquet de 5) sillonnent le ciel à longueur de journée

Exif_JPEG_PICTURE

- les rues qui seront empruntées par les cortèges ont été vidées de leurs voitures

Exif_JPEG_PICTURE

- les habitants des zones "orange" et "rouge" (située dans le périmètre proche des lieux où se déroule le sommet) doivent se munir d'un badge pour se déplacer ...

Anti-Otan

Les manifestants anti-Otan ont été relégués par la préfecture aux confins de Strasbourg, dans une zone rurale (la Ganzau). Ils y ont organisé un village auto-géré où se déroulent conférences et autres évènements pacifistes. Malheureusement, le discours de la préfecture et des médias est que ces personnes, quand bien même elles manifestent parce qu'elles sont contre le côté militariste de l'OTAN et sont donc plutôt pacifistes, sont montrées du doigt comme de dangereux terroristes à même de venir saccager l'ensemble de la ville et se battre de façon très violente contre les CRS. Il y a eu quelques échauffourées dans le quartier sensible de Strasbourg (le Neuhof) mais les images montraient très clairement qu'ils s'agissait plus des jeunes désœuvrés du quartier que de manifestants alter-mondialistes !

A force de communiquer sa peur que des manifestations violentes puissent avoir lieu et à force de déployer un nombre considérable (et très visible) de CRS, la préfecture semble s'être empêtrée dans une prophétie auto-réalisante : les manifestations qu'elle craint risquent fort d'avoir lieu ...

Petits tracas quotidiens

Organiser un sommet d'une telle ampleur dans une ville d'une telle taille n'est pas sans engendrer des dégâts collatéraux. Il n'y a qu'à penser aux deux zones qui sont complètement fermées à la circulation des personnes. Mais au delà de ça, c'est la ville entière qui fonctionne au ralenti, voire même qui ne fonctionne plus : université et écoles fermées, transport en commun fortement perturbés (et gratuits pour l'occasion), commerces qui ne peuvent pas ouvrir faut de clients et/ou de salariés ... sans compter les autoroutes sur lesquelles la circulation est interdite, les TGV annulés, l'aéroport fermé !! Bref, la ville est véritablement en état de siège, complètement isolée du reste du monde !

Pour nous, ça veut dire : - pas de crèche car le personnel ne peut pas venir travailler - nous ne pouvons pas aller bosser, nos établissement respectifs étant fermés - le marché où l'on achète nos fruits et légumes est annulé - nous ne pouvons pas nous déplacer facilement en centre-ville (la moitié du centre ville est fermée ...) - l'eau courante a été progressivement chlorée pour éviter toute contamination

L'obsession sécuritaire va tellement loin que même les bouches d'égouts et les boites aux lettres sont scellées ...

Exif_JPEG_PICTURE

Le Monde est petit

C'est assez amusant de penser que tout ce monde se retrouve à Strasbourg car Strasbourg est une petite ville. Par exemple, Nicolas Sarkozy sera logé au Sofitel qui se trouve à 400m de chez nous, au bout de la rue ! Le Hilton qui accueille Barack Obama se trouve lui à 2 petits kms ! Le Palais Rohan qui accueillera la rencontre Sarkozy-Obama est à 1 kms à pied en traversant le centre ville ...

Promenade

Aujourd'hui a été l'occasion de faire une petite promenade à vélo avec les enfants pour leur faire découvrir les lieux du sommet pendant qu'ils étaient encore accessibles facilement. Curieusement, à 18h ce soir on pouvait encore se rapprocher du Hilton à 25m sans cordon de sécurité spécial. Un peu plus et j'aurais pu aller y prendre des photos, top délire ! Par contre, les environs étaient complètement envahis par la centaine d'Opel Insigna toutes neuves qu'utilise la délégation américaine.

On a pu aussi découvrir l'unité de décontamination installée sur la place Gutenberg, à 200m de la Cathédrale.

Exif_JPEG_PICTURE

Les environs de l'ancienne douane étaient eux en rouge ...

Exif_JPEG_PICTURE

et bleu ...

Exif_JPEG_PICTURE

Le clou du spectacle était sans conteste le camp militaire retranché de l'armée de terre, situé sur le parking du commissariat central : barbelés, hommes armés de fusils en tenues de camouflage, camions lourds, etc.

Exif_JPEG_PICTURE                                              Exif_JPEG_PICTURE

J'espère juste que tout cet attirail n'aura pas l'occasion de servir !

Voila en gros un tour d'ensemble des légers désagréments causés par cet évènement exceptionnel. Si jamais Pyongyang ne nous a pas balancé un missile, j'essayerai de raconter comment la suite s'est déroulée ...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://carnetdenotes.edern-appere.net/index.php?trackback/23

Haut de page